Horaire des Offices

 
Semaine
 
Dimanches et Solennités
 
Hiver
Été
 
Hiver
Été
Vigiles
3 h 30
4 h 00
  Vigiles
3 h 30
4 h 00
Laudes
6 h 45
7 h 00
  Laudes
7 h 00
7 h 30
Messe
7 h 15
7 h 30
  Tierce
9 h 15
9 h 15
Tierce
9 h 15
9 h 15
  Messe
10 h 30
10 h 30
Sexte
12 h 15
12 h 15
  Sexte
12 h 15
12 h 15
None
14 h 15
14 h 15
  None
14 h 15
14 h 15
Vêpres
17 h 30
18 h 00
  Vêpres
17 h 30
18 h 00
Complies
19 h 30
20 h 00
  Complies
19 h 30
20 h 00

Les offices sont de nouveau accessibles. Compte-tenu des consignes sanitaires actuelles, merci de veiller à garder à l'église une distance de 2m entre chaque personne. Les membres d'une même famille peuvent rester ensemble. Le port du masque est recommandé.

Quelques chants liturgiques...

chant aiguebelle"Donner sa vie"
T.: Didier Rimaud - M. : Marcel Godard



"Exulte de toutes tes forces"
T.: AELF - M. : Aiguebelle



"Salve"
M. : Mélodie cistercienne

Saint Laurent

Lundi, 10 Août 2020

Sermon de SAINT LÉON LE GRAND

La Passion du saint martyr Laurent illustre ce jour. Ses persécuteurs eux-mêmes purent se rendre compte qu’il n’y a pas d’exemple plus utile pour instruire le peuple que celui de ce martyr, lorsque son admirable force d’âme, issue avant tout de l’amour du Christ, non seulement ne fléchit pas, mais encore fortifia les autres par sa patience.
En effet, la fureur des autorités païennes sévissait contre l’élite des membres du Christ et s’attaquait particulièrement au clergé. Le persécuteur impie déchaîna sa rage sur le diacre Laurent qui avait le premier rang non seulement dans le service des sacrements, mais encore dans l’administration des biens de l’Église. La prise d’un seul homme lui promettait une double proie ; car s’il obtenait qu’il lui livre le trésor sacré, il en ferait un transfuge de la vraie religion.
L’homme avide de richesses et ennemi de la vérité s’arme donc d’une double torche : l’avarice pour s’emparer de l’or, l’impiété pour chasser le Christ. Il demande à l’intègre gardien du trésor sacré de lui livrer les ressources de l’Église, objet de ses avides convoitises. L’irréprochable diacre, voulant montrer où ces richesses étaient enfermées, lui présente une foule de chrétiens pauvres qu’il avait nourris et habillés avec l’argent du trésor qui se trouvait désormais hors de tout atteinte, et d’autant mieux à l’abri qu’il avait été dépensé pour un plus noble et plus saint usage.
Le voleur ainsi frustré frémit et s’enflamme de haine contre une religion qui ordonne un tel usage des richesses. Il va maintenant s’attaquer à un trésor plus précieux que possède l’homme chez qui il n’a trouvé aucun argent. Il veut lui ravir le dépôt sacré qui est sa plus grande richesse. Il somme Laurent de renoncer au Christ et se dispose à vaincre par d’horribles supplices l’inébranlable fermeté d’âme du diacre. Les premières tortures n’ayant rien obtenu, de plus terribles leur succèdent. Il ordonne que l’on fasse rôtir au feu ses membres lacérés et sillonnés de nombreuses traces de fouet, et qu’on les retourne sur le gril de fer dont l’incandescence est entretenue continuellement sur la flamme pour rendre plus violent le supplice et pour prolonger la peine.
Tu n’obtiens rien, tu ne gagnes rien, sauvage cruauté ! La chair périssable est bientôt soustraite à tes inventions ; et tandis que Laurent monte au ciel, toi, tu tombes. La flamme de la charité du Christ n’a pu être vaincue par tes flammes. Le feu qui brûlait au-dehors a été plus faible que celui qui l’embrasait au-dedans. Persécuteur, tu as rendu service au martyr en sévissant contre lui ! Tu as augmenté sa palme en multipliant ses supplices ! Que n’as-tu pas inventé pour contribuer à la gloire du vainqueur, puisque les instruments du supplice sont devenus pour lui ceux du triomphe !
Réjouissons-nous donc, frères très chers, d’une joie toute spirituelle, et que la mort de ce grand martyr nous incite à exulter dans le Seigneur qui, admirable en ses saints, a mis en eux, pour nous, un secours en même temps qu’un exemple. Il a manifesté sa gloire à travers l’univers entier, de sorte que, du lever du soleil à son couchant, brille la lumière de ses lévites ; et que, grâce à Laurent, Rome devienne aussi célèbre que Jérusalem, glorifiée par Étienne.

 

Lecture d'un autre jour à partir du calendrier liturgique...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous consentez à notre politique de confidentialité