Horaire des Offices

 
Semaine
 
Dimanches et Solennités
 
 
 
 
Vigiles
4 h 00
  Vigiles
4 h 00
Laudes
7 h 00
  Laudes
7 h 30
Messe
7 h 30
  Tierce
9 h 15
Tierce
9 h 15
  Messe
10 h 30
Sexte
12 h 15
  Sexte
12 h 15
None
14 h 15
  None
14 h 15
Vêpres
18 h 00
  Vêpres
18 h 00
Complies
20 h 00
  Complies
20 h 00

 

Les offices sont de nouveau accessibles. Compte-tenu des consignes sanitaires actuelles, merci de veiller à garder à l'église une distance de 2m entre chaque personne. Les membres d'une même famille peuvent rester ensemble. Le port du masque est recommandé.

Quelques chants liturgiques...

Le chœur de la communauté d'Aiguebelle

Queue is empty
-- / --
xmlns="http://www.w3.org/2000/svg" xmlns:svg="http://www.w3.org/2000/svg">
  • "Donner sa vie" - T. : Didier Rimaud - M. : Marcel Godard
  • "Exulte de toutes tes forces" - T. : AELF - M. : Aiguebelle
  • "Salve" - M. : Mélodie cistercienne

 

Mercredi 10ème semaine du T.O.

Mercredi, 8 Juin 2022

Méditation de SAINT ANSELME 

Notre Christ a été mis en croix ; il nous a rachetés par la croix. Telle est, chrétien, la force qui t'a sauvé, telle est la cause de ta liberté, tel est le prix de ta rédemption. Tu étais captif, et voilà de quelle manière tu fus racheté. Tu étais esclave, et voilà comment tu fus affranchi. Exilé, tu as été rapatrié ; perdu, tu as été renouvelé ; mort, tu as été ressuscité. Lorsque ta bouche reçoit la chair et le sang de ton Rédempteur, que ton cœur se nourrisse de cette vérité, qu'il la rumine, la déguste et s'en imprègne. Fais-en ton pain quotidien durant cette vie, ta nourriture et ton viatique. Car c'est par la rédemption, et seulement grâce à elle, que tu demeures dans le Christ, et le Christ en toi, et c'est par elle que, dans la vie future, ta joie sera complète.

Mais toi, Seigneur, qui as consenti à la mort pour que je vive, comment me réjouirais-je d'une liberté qui ne m'est venue que grâce à tes liens ? Comment puis-je me féliciter d'un salut que je ne dois qu'à tes souffrances ? Quelle joie trouverais-je en une vie qui ne me vient que par ta mort ? Vais-je me réjouir de tes tourments et de la cruauté de ceux qui te les ont fait subir, en prétextant que s'ils n'avaient pas agi de la sorte, tu n'aurais pas souffert, et que sans tes souffrances, je n'aurais pas ces biens ? Si, au contraire, je m'afflige de tes peines, comment me réjouirais-je de ces biens qui me viennent d'elles et qui ne seraient pas sans elles ? Mais la férocité des hommes n'a certes rien pu faire que tu n'aies librement consenti et tu n'as souffert que parce que tu le- voulais dans ta bonté. C'est pourquoi je dois détester leur cruauté et imiter ta mort et tes peines en souffrant avec toi, aimer avec action de grâces ta volonté miséricordieuse et exulter ainsi avec confiance des biens qui me sont donnés.

Laisse donc, faible créature, la cruauté des hommes au jugement de Dieu, et médite sur ce que tu dois à ton Sauveur. Considère ton état antérieur et ce qui t'a été donné ; mesure de quel amour est digne l'auteur de ce bienfait. Regarde ton indigence et sa bonté ; vois quelle action de grâces il faut que tu lui rendes et tout ce que tu dois à son amour.

Ô bon Seigneur Jésus Christ, alors que j'étais dans les ténèbres, sans que je t'en prie ou que je m'y attende, ta lumière s'est levée sur moi comme le soleil, et tu m'as montré dans quelle situation je me trouvais. Tu as écarté le poids qui me tirait vers le bas et enlevé la charge qui m'accablait ; tu as repoussé mes oppresseurs et tu leur as fait front à ma place. Tu m'as appelé d'un nom nouveau formé de ton propre nom et, tandis que je me prosternais en te voyant, tu m'as dit : "Aie confiance, c'est moi qui t'ai racheté. J'ai donné ma vie pour toi. Si tu adhères à moi, tu échapperas au mal où tu te trouvais et tu ne tomberas pas dans l'abîme où tu te précipitais. Je te conduirai dans mon Royaume et je ferai de toi l'héritier de Dieu et mon cohéritier". 

 

 

Lecture d'un autre jour à partir du calendrier liturgique...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous consentez à notre politique de confidentialité