Horaire des Offices

 
Semaine
 
Dimanches et Solennités
 
 
 
 
Vigiles
4 h 00
  Vigiles
4 h 00
Laudes
7 h 00
  Laudes
7 h 30
Messe
7 h 30
  Tierce
9 h 15
Tierce
9 h 15
  Messe
10 h 30
Sexte
12 h 15
  Sexte
12 h 15
None
14 h 15
  None
14 h 15
Vêpres
18 h 00
  Vêpres
18 h 00
Complies
20 h 00
  Complies
20 h 00

 

Les offices sont de nouveau accessibles. Compte-tenu des consignes sanitaires actuelles, merci de veiller à garder à l'église une distance de 2m entre chaque personne. Les membres d'une même famille peuvent rester ensemble. Le port du masque est recommandé.

Quelques chants liturgiques...

Le chœur de la communauté d'Aiguebelle

Queue is empty
-- / --
xmlns="http://www.w3.org/2000/svg" xmlns:svg="http://www.w3.org/2000/svg">
  • "Donner sa vie" - T. : Didier Rimaud - M. : Marcel Godard
  • "Exulte de toutes tes forces" - T. : AELF - M. : Aiguebelle
  • "Salve" - M. : Mélodie cistercienne

 

Lundi 12ème semaine du T.O.

Lundi, 20 Juin 2022

Œuvres spirituelles de DOROTHEE DE GAZA

Efforçons-nous, frères, de garder notre conscience, prenant garde de ne pas encourir son blâme en quoi que ce soit, et de ne jamais la fouler aux pieds pour la moindre chose. Car vous savez que de ces petites choses, soi-disant sans importance, on en vient aussi à mépriser les grandes. Veillez donc, frères, à ne pas négliger les petites choses, veillez à ne pas les considérer comme insignifiantes. Mais garder sa conscience peut se faire de diverses manières. On doit la garder à l'égard de Dieu, à l'égard du prochain, à l'égard des choses matérielles.

Garder sa conscience à l'égard de Dieu, c'est prendre soin de ne pas mépriser ses commandements, même dans les choses qui échappent aux regards des hommes et dont aucun d'eux ne nous demandera compte. Celui là garde sa conscience pour Dieu dans le secret, qui évite, par exemple, de négliger la prière, de manquer de vigilance lorsqu'une pensée passionnée surgit dans son cœur, de s'y arrêter et d'y consentir ; qui évite de soupçonner et de juger le prochain sur les apparences, quand il le voit dire ou faire quelque chose. En un mot, tout ce qui se passe dans le secret et que personne ne connaît sinon Dieu et notre conscience, doit être l'objet de notre vigilance. Et c'est cela garder sa conscience à l'égard de Dieu.

La garder à l'égard du prochain, consiste à ne faire absolument rien de ce que l'on sait devoir l'affliger ou le blesser, que ce soit une action, une parole, une attitude, un regard. Car il est des attitudes blessantes pour le prochain, je vous le répète souvent : un regard aussi peut blesser. Bref, toutes les fois que l'homme sait qu'il agit dans le dessein de troubler le prochain, sa propre conscience en est souillée, puisqu'elle voit bien qu'elle a l'intention de nuire ou d'affliger. Il faut prendre soin de ne pas agir ainsi. Et c'est cela, garder sa conscience à l'égard du prochain.

Enfin garder sa conscience à l'égard des choses matérielles, c'est éviter d'en faire un mauvais usage, ne rien laisser perdre ou traîner ; ne pas dédaigner de ramasser et de remettre à sa place un objet que l'on voit égaré, si vil qu'il soit. C'est aussi éviter de mal traiter ses vêtements : quelqu'un pourrait, par exemple porter encore son vêtement une ou deux semaines, et sans attendre ce délai, il s'empresse d'aller le laver et le battre. Alors qu'il aurait dû lui servir encore cinq mois, et même davantage, il l'use à force de lavages et le rend inutilisable. C'est agir contre sa conscience. De même pour la literie : on pourrait souvent se contenter d'une simple paillasse, et on désire un grand matelas. On a une couverture de poils, et on veut la changer contre une autre, neuve et plus belle, par frivolité ou par dégoût. On pourrait se contenter d'un manteau fait de plusieurs pièces, mais on réclame un lainage et peut être se fâchera t on si on ne le reçoit pas. Si, de plus, on se met à jeter les yeux sur son frère et à dire : "Pourquoi, lui, a t il ceci, et pas moi ? Il a bien de la chance ! " Voilà un grand progrès ! Ou bien on étend sa tunique ou sa couverture au soleil et on néglige de la reprendre et on la laisse s'abîmer. C'est aussi agir contre sa conscience.

Or les Pères disent que le moine ne doit jamais laisser sa conscience le tourmenter pour quoi que ce soit. Il nous faut donc, frères, demeurer toujours vigilants et nous garder de toutes ces fautes pour ne point nous mettre en péril.

 

 

Lecture d'un autre jour à partir du calendrier liturgique...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous consentez à notre politique de confidentialité