Horaire des Offices

 
Semaine
 
Dimanches et Solennités
 
 
 
 
Vigiles
4 h 00
  Vigiles
4 h 00
Laudes
7 h 00
  Laudes
7 h 30
Messe
7 h 30
  Tierce
9 h 15
Tierce
9 h 15
  Messe
10 h 30
Sexte
12 h 15
  Sexte
12 h 15
None
14 h 15
  None
14 h 15
Vêpres
18 h 00
  Vêpres
18 h 00
Complies
20 h 00
  Complies
20 h 00

 

Les offices sont de nouveau accessibles. Compte-tenu des consignes sanitaires actuelles, merci de veiller à garder à l'église une distance de 2m entre chaque personne. Les membres d'une même famille peuvent rester ensemble. Le port du masque est recommandé.

Quelques chants liturgiques...

Le chœur de la communauté d'Aiguebelle

Queue is empty
-- / --
xmlns="http://www.w3.org/2000/svg" xmlns:svg="http://www.w3.org/2000/svg">
  • "Donner sa vie" - T. : Didier Rimaud - M. : Marcel Godard
  • "Exulte de toutes tes forces" - T. : AELF - M. : Aiguebelle
  • "Salve" - M. : Mélodie cistercienne

 

Bse Vierge Marie

Samedi, 2 Juillet 2022

Le Visage de la Vierge de FRANÇOIS DE SAINTE MARIE

La Vierge Marie est celle qui a cru au mystère de Dieu, celle qui a vécu sous son obscur rayonnement. Sans s'arrêter à se considérer elle-même, elle connaissait sa 'petitesse', pour employer sa propre expression. Connaissance de Dieu et connaissance de soi, c'est tout un. Le sens aigu qu'a eu Marie de sa petitesse de créature nous apparaît en proportion avec les lumières reçues sur Dieu. Et son humilité est empreinte d'un merveilleux équilibre. Parce qu'elle est vraie, la Vierge reconnaît sans détour tout ce que le Seigneur a fait pour elle : "Le Puissant a fait pour moi de grandes choses". Elle évite les formules exagérées qui naissent encore d'un orgueil secret, et n'a pas pris plaisir à se déclarer "la plus indigne de toutes les créatures". Le terme dont elle se servait était plus mesuré, mais combien plus beau : la petite "servante du Seigneur". Cette expression, Marie l'aimait, puisqu'elle vient sur ses lèvres à l'Annonciation comme à la Visitation. Elle peint bien son attitude en face de Dieu, si respectueuse de sa transcendance et en même temps si soucieuse de le servir. Ici encore, la Vierge a devancé la bonne nouvelle évangélique dont elle avait l'esprit : "Dites : nous sommes des serviteurs inutiles". Comme le Christ, elle a voulu servir et non être servie.

C'est pourquoi son humilité se manifeste plus en actes qu'en paroles. Le véritable humble n'est pas celui qui dit beaucoup de mal de lui-même (on aime mieux mal parler de soi que de n'en rien dire), ni celui qui court après les humiliations retentissantes où l'on se recherche encore. C'est celui qui aime l'effacement, l'oubli, et se réjouit d'être compté pour rien. La Vierge Marie a excellé dans cette forme d'humilité.

Au reste, elle s'est ensevelie dans une vie très humble. Sans doute, le meilleur de son existence était-il constitué par la prière, la méditation de l'Écriture, l'accomplissement de ses devoirs religieux. Mais n'a-t-elle pas été accaparée aussi par les travaux domestiques les plus ordinaires ? Elle a entretenu son intérieur, préparé la nourriture des siens, elle est allée chercher l'eau à la fontaine. Ses propres mains ont pétri le pain et l'ont cuit. Les devoirs de la charité et de l'hospitalité sont venus s'ajouter à ces obligations familiales ; elle n'hésitait pas à rendre service, la Visitation le prouve.

C'est dans cette vie apparemment banale qu'une telle créature a moissonné pour Dieu une gloire impérissable, tant il est vrai que c'est l'amour seul qui compte. Étouffant en elle le désir de crier au monde cette bonne nouvelle qu'elle connaissait si bien, elle s'est tue, elle qui aurait si bien su parler de Dieu. Aussi, réussit-elle à passer inaperçue du vivant de Jésus, et même après lui. On ne trouve pour ainsi dire pas trace de sa présence dans l'Église primitive, alors qu'elle en est l'âme.

Il faudra des siècles pour que Marie consente en quelque sorte à sortir de cette ombre et à apparaître dans le ciel de l'Église. Et alors Dieu, pour prix de son amour de l'obscurité, la revêtira du soleil et la couronnera d'étoiles. Et toutes les générations diront bienheureuse celle qui est devenue la plus grande dans le Royaume des Cieux, pour s'être faite la plus petite. 

 

 

Lecture d'un autre jour à partir du calendrier liturgique...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous consentez à notre politique de confidentialité