Horaire des Offices

 
Semaine
 
Dimanches et Solennités
 
 
 
 
Vigiles
4 h 00
  Vigiles
4 h 00
Laudes
7 h 00
  Laudes
7 h 30
Messe
7 h 30
  Tierce
9 h 15
Tierce
9 h 15
  Messe
10 h 30
Sexte
12 h 15
  Sexte
12 h 15
None
14 h 15
  None
14 h 15
Vêpres
18 h 00
  Vêpres
18 h 00
Complies
20 h 00
  Complies
20 h 00

 

Les offices sont de nouveau accessibles. Compte-tenu des consignes sanitaires actuelles, merci de veiller à garder à l'église une distance de 2m entre chaque personne. Les membres d'une même famille peuvent rester ensemble. Le port du masque est recommandé.

Quelques chants liturgiques...

Le chœur de la communauté d'Aiguebelle

Queue is empty
-- / --
xmlns="http://www.w3.org/2000/svg" xmlns:svg="http://www.w3.org/2000/svg">
  • "Donner sa vie" - T. : Didier Rimaud - M. : Marcel Godard
  • "Exulte de toutes tes forces" - T. : AELF - M. : Aiguebelle
  • "Salve" - M. : Mélodie cistercienne

 

17ème dimanche du T.O.

Dimanche, 24 Juillet 2022

Les saints païens de l'Ancien Testament de Jean DANIELOU

Les chrétiens n'ont pas seulement vu en Job un idéal de vertu, ils ont contemplé en lui une figure du Christ à venir. Or il est remarquable que le plus souvent, ce rapprochement met en relief l'Incarnation du Christ plus que sa Passion. Or ceci va loin. En effet, la comparaison de Job et du Christ ne porte pas seulement sur tel aspect particulier, tentation, patience, souffrance, elle porte sur la condition humaine comme telle, en tant que souffrance, c'est-à-dire en tant que question. Voilà qui déborde les préfigurations juives, et atteint l'humanité universelle.

Lorsque Jésus dépouillé de ses vêtements, couvert de coups, environné d'opprobres, apparaît au tribunal de Pilate, le juge romain, ce n'est pas Isaac, Moïse ou David qu'il rappelle. Il dépasse toutes ces figures juives qui l'ont précédé, et Pilate a raison de dire : "Voici l'homme". Jésus est alors l'homme même, réduit à la nudité de sa condition tragique. Et cet homme, Job en avait été l'expression parfaite.

Il y a ainsi une réelle et mystérieuse liaison entre Job et Jésus. Job est la question, Jésus est la réponse. Jésus répond à Job, d'abord parce qu'il partage sa souffrance et qu'il est le seul à la partager. La souffrance enferme l'homme dans la solitude. Elle l'établit au-delà de toute communion. Entre Job et ses amis un abîme est creusé. Ceux-ci le regardent avec stupeur comme un être étranger, comme le surgissement de l'insolite au milieu de l'ordinaire, comme marqué d'un signe du sacré. Mais ils ne peuvent plus parvenir jusqu'à lui. Seul Jésus franchit cet abîme, il descend dans l'abîme de la misère, s'enfonce au plus profond des enfers. Et c'est seulement parce qu'il a d'abord partagé la souffrance de tout être qui souffre, qu'en Lui et par Lui, tout homme aux prises avec la souffrance retrouve la communion avec les autres hommes.

Jésus répond ensuite à Job parce qu'il donne un sens à la souffrance. Non pas qu'il l'explique, car la souffrance ne rentre pas dans l'ordre de l'explication. Mais il la situe dans le monde du mystère. La souffrance est, pour le juste, le moyen de rejoindre le pécheur. Elle se situe dans un univers qui est celui du péché. Mais la souffrance du juste brise la logique de la souffrance et du péché. Elle permet à la souffrance d'exister là où le péché n'existe pas. Et comme elle est liée au péché, elle permet au juste d'assumer le péché par son biais, et ainsi de détruire le péché. Elle permet au juste d'entrer dans la communion des pécheurs. Ainsi Jésus dévoile le sens caché de la souffrance de Job, qui, pour celui-ci, restait mystérieuse,

Enfin Jésus répond à Job parce qu'il détruit sa souffrance. Pas plus que la souffrance ne peut être expliquée, elle ne peut être acceptée. Si l'amour peut la faire assumer, c'est l'amour seul qui, en elle, reste aimable et c'est, au fond, pour la détruire. Le livre de Job est finalement un livre d'espérance. La résurrection du Christ est la suprême réponse à la plainte déchirante de Job : elle justifie sa protestation.

 

 

Lecture d'un autre jour à partir du calendrier liturgique...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous consentez à notre politique de confidentialité