Horaire des Offices

 
Semaine
 
Dimanches et Solennités
 
 
 
 
Vigiles
4 h 00
  Vigiles
4 h 00
Laudes
7 h 00
  Laudes
7 h 30
Messe
7 h 30
  Tierce
9 h 15
Tierce
9 h 15
  Messe
10 h 30
Sexte
12 h 15
  Sexte
12 h 15
None
14 h 15
  None
14 h 15
Vêpres
18 h 00
  Vêpres
18 h 00
Complies
20 h 00
  Complies
20 h 00

 

Les offices sont de nouveau accessibles. Compte-tenu des consignes sanitaires actuelles, merci de veiller à garder à l'église une distance de 2m entre chaque personne. Les membres d'une même famille peuvent rester ensemble. Le port du masque est recommandé.

Quelques chants liturgiques...

Le chœur de la communauté d'Aiguebelle

Queue is empty
-- / --
xmlns="http://www.w3.org/2000/svg" xmlns:svg="http://www.w3.org/2000/svg">
  • "Donner sa vie" - T. : Didier Rimaud - M. : Marcel Godard
  • "Exulte de toutes tes forces" - T. : AELF - M. : Aiguebelle
  • "Salve" - M. : Mélodie cistercienne

 

18ème dimanche du T.O.

Dimanche, 31 Juillet 2022

Traité sur l'Incarnation du Verbe de SAINT ATHANASE

Le Verbe de Dieu, incorporel, incorruptible et immortel vient parmi nous. Certes, il n'en était pas loin auparavant, car aucune partie de sa création n'est vide de lui : il remplit tout, en tout lieu, puisqu'il est uni à son Père. Mais il vient, dans sa condescendance, nous manifester son amour pour les hommes. Voyant que tous étaient voués à la mort, il a eu pitié de notre race, il a pris en compassion notre faiblesse, s'est ému de notre déchéance et ne put supporter que la mort domine sur nous.
Pour que sa créature ne périsse pas et que l'œuvre accomplie par son Père en créant les hommes ne soit inutile, il prend lui-même un corps, un corps qui n'est pas différent du nôtre. Car il aurait pu se rendre visible dans un être plus puissant qu'un homme. Mais il prend notre corps. D'une vierge sans faute ni souillure, qui ne connaît pas d'homme, il prend un corps pur et vraiment étranger à toute union humaine. Démiurge tout-puissant de l'univers, en cette Vierge il se construit à lui-même ce corps comme un temple et se l'approprie comme un instrument pour habiter en lui et se faire connaître. Il prend ainsi de chez nous une nature semblable à la nôtre ; et puisque nous sommes soumis à la corruption et à la mort, il livre ce corps à la mort et l'offre au Père, en raison de son amour pour les hommes. Ainsi, puisque tous meurent en lui, la loi qui soumet les hommes à la corruption se trouve abrogée, après avoir exercé tout son pouvoir sur le corps du Seigneur et n'ayant plus dès lors à sévir sur hommes, ses semblables.
Il ramène donc à l'incorruptibilité les hommes qui étaient retournés à la corruption et il les rappelle de la mort à la vie. En s'appropriant un corps, et par la grâce de la résurrection, il fait disparaître chez eux la mort comme la paille dans le feu. Le Verbe, étant Fils du Père immortel, ne pouvait mourir. Aussi prend-il pour lui un corps mortel afin que, uni au Verbe qui est au-dessus de tout, ce corps puisse mourir pour tous ; afin aussi que, par cette habitation du Verbe en lui, ce corps demeure incorruptible et désormais fasse cesser en tous la corruption par la grâce de la résurrection.
Ainsi, victime tout immaculée d'un sacrifice, il livre à la mort ce corps qu'il s'est uni, et il fait disparaître aussitôt la mort chez tous ses semblables par l'oblation où il se substitue à eux. C'est avec raison que le Verbe de Dieu, qui est supérieur à tous, offre son temple et l'instrument de son corps en rançon pour tous. Il paie ainsi en sa mort ce qui était dû à la mort. Et le Fils incorruptible de Dieu, uni à tous les hommes par un corps semblable au leur, peut à bon droit les revêtir d'incorruptibilité et leur promettre la résurrection. Ainsi donc la corruption de la mort n'a plus de pouvoir sur les hommes à cause du Verbe qui habite parmi eux en un corps semblable au leur.
Lorsqu'un grand roi entre dans une grande ville, et qu'il loge dans une de ses maisons, cette ville s'estime extrêmement honorée. Désormais, ennemis ou brigands ne marcheront plus sur elle pour la saccager et on la juge digne de tous les soins, à cause du roi qui habite une seule de ses maisons. Ainsi en est-il du Roi de l'univers : quand il est venu en notre terre et qu'il a habité un corps semblable au nôtre, toute entreprise des ennemis contre les hommes a cessé. La mort qui sévissait contre eux depuis longtemps a disparu.

 

Lecture d'un autre jour à partir du calendrier liturgique...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous consentez à notre politique de confidentialité