Horaire des Offices

 
Semaine
 
Dimanches et Solennités
 
 
 
 
Vigiles
4 h 00
  Vigiles
4 h 00
Laudes
7 h 00
  Laudes
7 h 30
Messe
7 h 30
  Tierce
9 h 15
Tierce
9 h 15
  Messe
10 h 30
Sexte
12 h 15
  Sexte
12 h 15
None
14 h 15
  None
14 h 15
Vêpres
18 h 00
  Vêpres
18 h 00
Complies
20 h 00
  Complies
20 h 00

 

Les offices sont de nouveau accessibles. Compte-tenu des consignes sanitaires actuelles, merci de veiller à garder à l'église une distance de 2m entre chaque personne. Les membres d'une même famille peuvent rester ensemble. Le port du masque est recommandé.

Quelques chants liturgiques...

Le chœur de la communauté d'Aiguebelle

Queue is empty
-- / --
xmlns="http://www.w3.org/2000/svg" xmlns:svg="http://www.w3.org/2000/svg">
  • "Donner sa vie" - T. : Didier Rimaud - M. : Marcel Godard
  • "Exulte de toutes tes forces" - T. : AELF - M. : Aiguebelle
  • "Salve" - M. : Mélodie cistercienne

 

Jeudi 21ème semaine du T.O.

Jeudi, 25 Août 2022

Sur la Sainte Liturgie du Concile VATICAN II

Dieu, qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité, lui qui "jadis, tant de fois et de tant de manières, avait parlé à nos pères par les prophètes", envoya son Fils, le Verbe fait chair, lorsque vint la plénitude des temps, oint par le Saint-Esprit, pour annoncer la bonne nouvelle aux pauvres, pour guérir les cœurs brisés, comme un "médecin charnel et spirituel", le Médiateur de Dieu et des hommes. Car c'est son humanité, dans l'unité de la personne du Verbe, qui fut l'instrument de notre salut. C'est pourquoi dans le Christ est apparue la parfaite rançon de notre réconciliation, et la plénitude du culte divin est entrée chez nous.
Cette œuvre de la Rédemption des hommes et de la parfaite glorification de Dieu, à quoi avaient préludé les grandes œuvres divines dans le peuple de l'Ancien Testament, le Christ Seigneur l'a accom¬plie principalement par le mystère pascal de sa bienheureuse passion, de sa résurrection du séjour des morts et de sa glorieuse ascension ; mystère pascal par lequel "en mourant il a détruit notre mort, et en ressuscitant il a restauré la vie". Car c'est du côté du Christ endormi sur la croix qu'est né l'admirable sacrement de l'Église tout entière.
C'est pourquoi, de même que le Christ fut envoyé par le Père, ainsi lui-même envoya ses apôtres, remplis de l’Esprit-Saint, non seulement pour que, prêchant l'Évangile à toute créature, ils annoncent que, par sa mort et sa résurrection, le Fils de Dieu nous a délivrés du pouvoir de Satan ainsi que de la mort, et nous a transférés dans le royaume de son Père, mais aussi, afin qu'ils exercent cette œuvre de salut qu'ils annonçaient, par le sacrifice et les sacrements autour desquels gravite toute la vie liturgique.
C'est ainsi que, par le baptême, les hommes sont greffés sur le mystère pascal du Christ : morts avec lui, ensevelis avec lui, ressuscités avec lui, ils reçoivent l'esprit d'adoption des fils "dans lequel nous crions : Abba, Père". Ils deviennent ainsi ces vrais adorateurs que cherche le Père.
De même, chaque fois qu'ils mangent la Cène du Seigneur, ils "annoncent sa mort jusqu'à ce qu'il vienne". C'est pour¬quoi le jour même de la Pentecôte où l'Église apparut au monde, ceux qui accueillirent la parole de Pierre furent baptisés. Et ils étaient assidus à l'enseignement des apôtres, à la communion fraternelle dans la fraction du pain et aux prières, louant Dieu et ayant la faveur de tout le peuple.
Jamais, dans la suite, l'Église n'omit de se réunir pour célébrer le mystère pascal : en lisant "dans toutes les Écritures ce qui le concernait", en célébrant l'Eucharistie dans laquelle sont rendus présents la victoire et le triomphe de sa mort, et en rendant en même temps grâce à Dieu pour son don ineffable dans le Christ Jésus, "pour la louange de sa gloire", par la vertu de l’Esprit Saint.

 

Lecture d'un autre jour à partir du calendrier liturgique...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous consentez à notre politique de confidentialité